Affaire Mimi Touré : Pr Moussa Diaw, pas surpris que l’IGE soit utilisée contre un adversaire…

Le Pr Moussa Diaw ne serait pas surpris que cette l’Inspection générale d’Etat soit utilisée contre un adversaire politique. Mais pour l’enseignant-chercheur, de telles pratiques n’honorent pas la démocratie. Sa réaction fait suite aux informations selon lesquelles l’institution est au trousse de Aminata Touré dite Mimi.

C’est une affaire qui cristallise encore moult réactions. Celle de l’ancien présidente du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE), Aminata Touré.  “Dans le contexte africain, on a souvent instrumentalisé des institutions à des fins politiques. A aller même jusqu’à briser la carrière politique d’un adversaire“, a d’emblée regretté sur Rfm, Pr Moussa Diaw.

Respect des règles du jeu…

L’enseignant-chercheur a invité les tenants du pouvoir à respecter “les règles du jeu, les règles démocratique, la liberté aussi”étant donné “qu’on est dans une démocratie“. Et dire que les leaders ont la latitude de s’exprimer librement sur des questions. “Même si on fouille dans sa (Ndlr : Mimi Touré) gestion – c’est vrai que ce sont des méthodes d’intimidation –“, a-t-il martelé.

Mimi Touré

Aminata Touré ne semble pas perturbée par l’envoi annoncé d’une mission de l’Inspection générale d’Etat pour fouiller sa gestion et celle de son prédécesseur Aminata Tall. Contactée par Le Quotidien, elle précise qu’elle n’est «pas encore au courant» d’une telle mission. Et de toute façon, ajoute l’ex-présidente du Conseil économique, social et environnemental (Cese), elle “attend avec sérénité”.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 − 23 =