Conventions relatives aux ordinogrammes

Il n’y a pas de méthode normalisée pour représenter les algorithmes. La méthode utilisée est habituellement
déterminée par la société pour laquelle vous travaillez. Il est toutefois bon de connaître différentes façons de
représenter les algorithmes afin d’être un programmeur plus polyvalent. Les conventions et règles établies par
l’entreprise doivent être respectées afin de faciliter la maintenance future des programmes.
Pendant vos études au Collège CDI, vous utiliserez les ordinogrammes pour représenter vos algorithmes.
Grâce à leur caractère visuel, les ordinogrammes se sont avérés très efficaces pour enseigner comment concevoir et développer de bons programmes. N’oubliez pas que si vous gardez vos algorithmes dans votre tête,
ils ne profitent qu’à vous.
Notez vos idées par écrit !

  1. Servez-vous des symboles standards. N’inventez pas vos propres symboles, car personne ne comprendra votre ordinogramme.
  2. Les ordinogrammes doivent commencer et se terminer par le symbole terminateur.
  3. Les ordinogrammes représentent la logique de haut en bas et de gauche à droite.
  4. Chaque symbole doit contenir un texte explicatif; ne laissez pas de symbole vide.
  5. Le texte accompagnant chaque symbole doit être clair, concis et ne contenir aucun jargon. Respectez le format général verbe + nom. Par exemple, AFFICHER message de confirmation. Chaque
    fois que c’est possible, choisissez un verbe de la liste suivante :
    • READ ou LIRE pour les fichiers.
    • INPUT ou ENTRÉE ou GET ou EXTRAIRE pour la saisie de donnée.
    • WRITE ou ÉCRIRE pour des fichiers.
    • DISPLAY ou AFFICHER pour des écrans.
    • PRINT ou IMPRIMER pour des rapports.
    • COMPUTE ou CALCULER pour des calculs.
  6. Le texte contenu dans le symbole de décision doit toujours être évalué à VRAI ou à FAUX.
  7. Utilisez le symbole d’annotation pour expliquer davantage ou pour éviter que le texte ne soit trop
    serré dans le symbole.
  8. Tous les symboles doivent être reliés, aucun symbole flottant n’est permis.
  9. Une seule ligne de flux doit sortir de chaque symbole. Seul le symbole de décision peut comporte deux lignes de flux.
  10. Les lignes de connexion qui partent des symboles de décision/répétition doivent être libellées VRAI
  11. ou FAUX, selon le cas.
  12. Les lignes de connexion ne doivent jamais se croiser.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 + 10 =