Incendie Fortesa : “Le Sénégal n’a ni les moyens encore moins la formation…”, Amadou Canar Diop

Le Sénégal n’a ni les moyens encore moins la formation pour ces agents de sapeurs pompiers pour intervenir efficacement contre les incendie de puits de gaz, a déclaré samedi, Amadou Canar Diop. L’expert en réduction des risques et gestion de catastrophes pense que l’entreprise (Fortesa) doit disposer d’un plan d’urgence partagé avec les sapeurs pompiers. Ce qu’il n’a jamais vu depuis qu’elle opère en 2004 à Gadiaga.

Pour la première fois, les soldats du feu font face à une intervention de ce genre au Sénégal. Une chose assez compliquée.  “Les cadres des sapeurs pompiers n’ont pas l’expérience de ce genre d’incendie. Ils n’ont pas aussi la formation adéquate pour ce genre d’intervention. Pour ce genre d’intervention, les moyens aussi vont faire défaut“, a déclaré sur Rfm Amadou Canar Diop.

Entreprise…

Selon l’expert en réduction des risques et gestion de catastrophes, c’est le chef d’entreprise qui doit faire une étude de ces dangers, faire un plan d’opération interne et déterminé ses moyens pour gérer ces risques. Embouchant la même trompette, il précise que “ce document, il (Ndlr :chef d’entreprise ) le partage avec les sapeurs pompiers qui, en fonction des moyens de l’entreprise, trouve, peut-être les moyens additionnels pour revenir gérer ce problème en cas d’urgence“.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 ⁄ 1 =