Contestations populaires : Moustapha Diakhaté et Guy Marius Sagna alertent sur un probable désobéissance civile.

Guy Marius Sagna et ses camarades du mouvement Frapp ont reçu ce matin en visite, l’ancien président du groupe parlementaire BBY, Moustapha Diakhaté. Une visite qui s’inscrit, selon Guy Marius, en droite ligne des préoccupations du mouvement Frapp, celles de mener le combat pour la satisfaction des doléances des citoyens sénégalais.

Lors de cette rencontre, Moustapha Diakhaté et Guy Marius Sagna ont dénoncé à tour de rôle la non prise en charge des revendications citoyennes par le régime actuel. « Beaucoup de nos citoyens continuent de vivre le calvaire au quotidien depuis presque avant l’indépendance et cela se poursuit après l’indépendance. Si on ne règle pas ces problèmes, nous allons vers la désobéissance civile, et aucune réforme de l’état de siège ou de l’état d’urgence n’empêchera les citoyens sénégalais de sortir pour réclamer leurs droits et exiger que leurs revendications soient satisfaites », tente de mettre en garde Guy Marius Sagna coordinateur du mouvement Frapp.

Embouchant la même trompette, Moustapha Diakhaté alerte à son tour les autorités sur la discrimination notée dans le recrutement des agents de la fonction publique. Il invite à cet effet le président Macky Sall à mettre en avant la patrie dans la gestion des affaires publiques comme il l’avait promis dans sa campagne électorale en 2012.

« Tant qu’il y a de colère, il y aura des manifestations de colère. L’intelligence et l’ingéniosité pour un pouvoir c’est de trouver des réponses aux problèmes de ses populations et non de réprimer ce pour quoi elles luttent. Cela ne sert absolument à rien », déplore Moustapha Diakhaté…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
48 ⁄ 24 =